«Ce qui importe, c’est la vérité historique» : la mise au point de Poutine au sujet du débarquement

La question de la non-invitation du président russe Vladimir Poutine aux commémorations du débarquement en Normandie l’ont poussé à réagir. Selon lui, c’est moins sa présence qui est en jeu que la vision de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale.

Alors que de nombreux chefs d’Etat commémorent ce 6 juin le débarquement de Normandie, il est un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre : la question de la non-invitation du président russe Vladimir Poutine à ces cérémonies et, à travers elle, la vision de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, notamment en raison de l’importance du rôle joué par l’URSS dans la défaite de l’Allemagne nazie.

Vladimir Poutine a réagi à ce sujet : «Nous n’invitons pas non plus tout le monde à tous les événements. Pourquoi devraient-ils m’inviter toujours partout ? Je suis un général d’opérette, ou quoi ? J’ai suffisamment de choses à faire ici [en Russie]. Ce n’est pas du tout un problème.»

Selon le chef de l’Etat russe, ce qui importe, c’est «la vérité historique». «C’est ça qui ne doit jamais être oublié, nous ne devons pas trahir cette histoire et nos ancêtres, nos pères et nos grands-pères. Ça, nous ne devons jamais le faire», a-t-il expliqué.

Lire aussi : Libération de l’Europe, le devoir de mémoire ne saurait être sélectif

SourceRT France

Facebook 0 Twitter 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *