«Ils haïssent les Italiens» : Salvini répond aux maires qui s’opposent à sa politique d’immigration

Alors qu’il fait face à une fronde de plusieurs maires contre un décret-loi sur l’immigration, le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini a promis à ceux qui ne l’appliqueraient pas qu’ils devront «répondre devant la loi et l’Histoire».

«Ceux qui aident les migrants illégaux haïssent les Italiens» : dans une vidéo publiée le 3 janvier sur Facebook le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini a répondu aux maires de plusieurs grandes villes italiennes qui refusent d’appliquer le décret-loi anti-immigration adopté en novembre.

Le chef de file de la Ligue n’a pas l’intention de reculer d’un pouce sur le sujet, soutenant que les maires récalcitrants devraient «répondre devant la loi et l’Histoire». «Tu veux désobéir ? Je ne t’envoie pas l’armée», a-t-il répliqué ironiquement au maire de Palerme Leoluca Orlando, qui a pris la tête de cette fronde, avant d’annoncer qu’il se rendrait prochainement dans sa ville pour «livrer aux citoyens une villa avec vue sur la mer confisquée à un mafieux».

«Certains maires regrettent les temps passés de l’immigration, mais pour eux aussi la belle vie c’est fini», a ajouté le ministre, reprenant la formule qu’il avait adressée cet été aux ONG sauvant les migrants en Méditerranée après leur avoir interdit l’accès aux ports italiens. Par «certains maires», Matteo Salvini vise en particulier ceux de Palerme, Florence et Naples à qui il a suggéré de démissionner.

Lire la suite sur RT france

RT France Internationnalsource

Facebook 0 Twitter 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *