Sondage, la vague Bleu Marine ! : “Un Français sur trois prêt à voter pour Marine Le Pen”

Marine-Le-Pen.11.10.2015

Un Français sur trois prêt à voter pour Marine Le Pen

SONDAGE – 31% des Français seraient prêts à voter pour Marine Le Pen. La présidente du Front national se sent le vent en poupe. Son attaque contre François Hollande a choqué. Y compris Nicolas Sarkozy.

Ses propos continuent de choquer. François Hollande qualifié publiquement de “vice-chancelier” allemand, qu’elle ne peut pas appeler “Monsieur le président de la République”, qui n’exercerait pas la fonction, “pas plus que [son] prédécesseur”… Marine Le Pen a eu droit mercredi à une rude réplique du chef de l’État au Parlement européen de Strasbourg. Dimanche matin, voici celle de Nicolas Sarkozy : “En traitant comme Marine Le Pen l’a fait le président de la République française de vice-chancelier, on attaque la fonction présidentielle et donc on insulte la France”, lance l’ancien Président dans une interview à plusieurs quotidiens régionaux. Il “approuve” donc les eurodéputés qui ont applaudi Hollande en réaction.

La présidente du Front national fait feu de tout bois. Après avoir tourné la page du conflit familial, elle se sent portée par l’opinion. Trois Français sur dix (31%) se disent prêts à voter pour elle en 2017, selon notre sondage Ifop-JDD qui mesure un potentiel électoral, mais pas des intentions de vote. Il y a quatre ans, ils étaient 27%. La progression est encore plus marquée si l’on considère la proportion d’électeurs “certains” de prendre un bulletin portant son nom. En 2011, ce socle s’établissait à 9%, il atteint aujourd’hui 16%. Continuer la lecture

Journée du commerce de proximité : le FN au rendez-vous

wallerand-de-saint-just29.07.2015

Communiqué de presse de Wallerand de Saint Just, Candidat tête de liste FN / RBM en Ile-de-France – Régionales 2015

Ce samedi est la journée du commerce de proximité, de l’artisanat et du centre-ville. Autant de thèmes particulièrement chers au Front National et que je compte mettre en avant dans ma campagne et dans mon programme pour l’Ile de France.

Nos artisans et commerçants sont les grands oubliés du système à une exception près : quand il s’agit de trouver de nouvelles taxes ou de nouveaux impôts. En revanche, rien n’est fait contre la concurrence déloyale des grandes enseignes (ouverture le dimanche), des travailleurs détachés, ou encore de la vente à la sauvette, sans parler du racket du RSI. Continuer la lecture