Colonel Corvez : la polémique de Villiers «laissera des traces dans la mémoire du pays tout entier»

Pour RT France, le colonel Alain Corvez, ex-conseiller du ministère de l’Intérieur, s’épanche au sujet des coupes budgétaires dans la Défense et de l’affaire de Villiers, qui restera selon lui «une tache» dans le début du quinquennat de Macron.

Pour le colonel (en retraite) Alain Corvez, la polémique liée à la démission du général Pierre de Villiers est «très dommageable pour les relations entre l’armée et le chef de l’Etat». Lire la suite

Zoom – Lucien Cerise : Maïdan, un coup d’Etat préparé aux Etats-Unis ?

Lucien Cerise : Tout sur la guerre hybride de l’OTAN

Dans un ouvrage très complet, Lucien Cerise démontre que la « révolution » du Maïdan à Kiev, pendant l’hiver 2013-2014, s’est avérée être une opération provenant des Etats-Unis. Développant la notion de guerre hybride et s’attachant à en décrypter toutes les facettes, l’auteur fait la démonstration d’une véritable guerre de l’information avec l’utilisation des médias et des réseaux sociaux au service de la propagande politique de l’OTAN. Lire la suite

Passé Présent n°155 – Jean Gabin pendant la guerre

00:38 – Le duc de Wellington, vainqueur de Napoléon à Waterloo.
19:44 – L’engagement de Jean Gabin pendant la seconde guerre mondiale.
28:52 – Rediffusion : Histoire et géopolitique de la Libye, avec en invité Bernard Lugan.

Pour Emmanuel Macron, il n’y a pas de successeur légitime à Bachar el-Assad

Dans un revirement total avec l’administration précédente, le président français a expliqué que la destitution de Bachar el-Assad n’était pas «un préalable à tout», et a assuré avoir besoin de la Russie pour éradiquer la menace terroriste.

«Le vrai aggiornamento [mise à jour ndlr] que j’ai fait sur ce sujet, c’est que je n’ai pas énoncé que la destitution de Bachar el-Assad était un préalable à tout», a déclaré Emmanuel Macron dans un entretien à huit quotidiens européens, le 21 juin. Et d’affirmer le revirement de la politique française sur le dossier syrien : «Personne ne m’a présenté son successeur légitime.» Lire la suite

L’ex-directeur du FBI Comey devant le Sénat : Trump ne m’a jamais demandé d’arrêter l’enquête russe

Limogé en mai, l’ancien directeur du FBI s’est livré devant le Sénat au sujet de ses conversations privées avec le président américain. L’enquête sur la supposée ingérence russe dans la campagne a notamment tenu une place importante.

A la question de savoir si le président américain ou son administration lui avaient demandé de mettre un terme à l’enquête sur la supposée ingérence russe dans l’élection présidentielle américaine, James Comey a répondu «non», lors de son audience devant le Sénat américain le 8 juin. Lire la suite

Il est temps de demander des comptes à ceux qui soutiennent le Qatar en France !

L’attentat islamiste qui a frappé Londres le 3 juin dernier a eu d’importantes répercussions dans le monde arabe.

L’attentat islamiste qui a frappé Londres le 3 juin dernier a eu d’importantes répercussions dans le monde arabe. C’est ainsi que l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le Bahreïn et l’Égypte ont décidé de rompre leurs relations diplomatiques avec le Qatar. Cet émirat – petit par la taille mais important par sa puissance financière – est présenté comme un soutien aux groupes terroristes islamistes. Cette accusation ne date pas d’hier mais on attend toujours – à l’instar des pays du Golfe – une réaction ferme des autorités françaises. Pourquoi une telle complaisance ? Louis Aliot a d’ailleurs annoncé que le Front national compte réclamer prochainement « une commission d’enquête sur les liens financiers qui existent aujourd’hui entre le Qatar et un certain nombre d’organisations en France et même d’hommes politiques ». Lire la suite

Le Qatar quasiment coupé du monde

07/06/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Suite à la rupture des relations diplomatiques décidée par quatre pays du Golfe ainsi que l’Egypte, menée par l’Arabie saoudite, l’émirat qatari est plongé dans l’incertitude. Officiellement accusée par Ryad de financer le terrorisme, Doha est en fait plus vraisemblablement sanctionnée pour son rapprochement avec l’Iran, grand rival régional chiite des monarchies arabes sunnites. L’Égypte du maréchal al Sissi accuse aussi le Qatar de complaisance à l’égard de la confrérie des Frères musulmans, la puissante mouvance islamiste qui menace toujours la stabilité de l’État et la sécurité des chrétiens coptes dans le pays. Lire la suite

Qatar : stop à la dangereuse bienveillance

Commmuniqué de presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National

Quatre pays, Egypte, Arabie saoudite, Bahreïn et Emirats arabes unis, viennent de rompre leurs relations diplomatiques avec le Qatar, accusant l’émirat de soutenir des groupes terroristes. Pour des raisons de sécurité nationale, des liaisons aériennes, terrestres et maritimes avec ce pays ont même été abandonnées.

Cette décision donne pleinement raison à nos analyses et aux alertes que nous avons à de nombreuses reprises lancées ces dernières années. Personnellement, je n’ai pas oublié le silence assourdissant, et même les commentaires complices, d’une partie de la classe politique française lorsque le Qatar m’avait poursuivi en justice en 2015 pour avoir dénoncé ses liens avec le terrorisme. Lire la suite

Thèse de hacking russe d’En Marche écartée : la France n’est plus un «vassal des Etats-Unis» ?

En déclarant qu’aucun signe de hacker russe n’avait été révélé dans la cyberattaque contre la campagne d’En marche! le directeur de l’ANSSI va-t-il mettre fin aux accusations d’ingérence russe ? Le général Pinatel analyse la portée de cette annonce.

Lire la suite

Le terroriste de Manchester faisait-il partie d’un groupe djihadiste autrefois soutenu par Londres ?

Salman Abedi, Britannique d’origine libyenne, a baigné dans un contexte familial djihadiste et ressentait un désir de «vengeance». Il était également proche d’un groupe djihadiste libyen qui aurait reçu l’appui du Royaume-Uni pour renverser Kadhafi.

Alors que l’enquête suit son cours pour déterminer les motivations et liens entretenus par Salman Abedi avec des groupuscules terroristes, un article du Middle East Eye semble affirmer que le jeune homme de 22 ans auteur de l’attentat suicide de Manchester, ainsi que d’autres membres de sa famille, avaient des liens très étroits avec un groupe djihadiste appelé Groupe islamique combattant libyen (GICL), une branche d’Al-Qaïda qui aurait été appuyée par Londres dans les années 1990 pour éliminer Mouammar Kadhafi. Lire la suite

Ex-patron de la DST : «Il ne faut pas chatouiller l’ours russe»

Yves Bonnet, ex-patron de la DST (Direction de la surveillance du territoire), président du centre international de recherches et d’études sur le terrorisme, a présenté à RT France la façon dont il pense qu’il faut répondre à la menace terroriste.

«Je crains que M. Macron n’ait aucune expérience de la lutte contre le terrorisme et je l’attends dans les actes et dans les faits», affirme l’ex-patron de l’espionnage français Yves Bonnet. Pour lui la task-force anti-Daesh que propose le président fraîchement élu, «ce sont des mots, c’est un discours» et il ne suffit pas de dire qu’il faut lutter contre le terrorisme. Lire la suite

Jean-Claude Juncker espère rétablir les relations avec la Russie

L’Union européenne doit rétablir ses relations avec Moscou, estime le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker qui reste optimiste.

«C’est vrai que nos relations avec la Russie ne sont plus telles qu’elles étaient et ne sont pas comme nous les voudrions.  Mais même s’il existe des problèmes dans nos relations, cela ne signifie pas qu’elles sont détruites. Nous devons les rétablir et je pense que nous pouvons le faire», a confié ce 11 mai au quotidien roumain Adevarul le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. Lire la suite

Les Etats-Unis d’Amérique, un Empire du XXe siècle, par Philippe Conrad

Tous ceux qui avaient misé ces dernières années sur le repli de l’Amérique et l’avaient cru confirmé par les discours de son nouveau président en auront été pour leurs frais. En réagissant instantanément et unilatéralement au bombardement chimique prêté à Bachar El-Assad, les États-unis ont tenu à montrer qu’ils demeuraient la première puissance du monde et qu’ils entendaient le rester. Lire la suite

La NSA a recueilli 151 millions de relevés téléphoniques en 2016

L’année dernière, l’Agence de sécurité nationale (NSA) a collecté plus de 150 millions de relevés téléphoniques américains… L’agence n’a pourtant obtenu que 42 mandats pour espionner des personnes suspectées d’être liées au terrorisme.

Un nouveau rapport de la NSA, publié le 2 mai par le bureau du directeur du renseignement national, rapporte que l’agence a recueilli 151 millions de relevés téléphoniques américains en 2016. Ces relevés dévoilent les numéros entrant et sortant d’appels téléphoniques, mais pas le contenu des conversations. Lire la suite

En réponse aux rumeurs, Poutine rappelle que «seul le peuple peut choisir le prochain président»

Les rumeurs annonçant l’actuel président de la Douma comme prochain président ont été démenties avec vigueur par l’actuel titulaire du poste, Vladimir Poutine. Celui-ci a évoqué l’Etat de droit qui prévaut dans le processus électoral du pays.

Des rumeurs concernant l’émergence d’un successeur à Vladimir Poutine ont émergé ces derniers jours. Ces bruits font de Viatcheslav Volodine, le président de le Douma, le prochain président de la Russie. Lire la suite

Bernard Lugan : «100 millions d’Africains veulent arriver en Europe»

En perdition depuis l’intervention de l’OTAN, la Libye pourrait retrouver son unité et cesser d’être le point de passage obligé des réfugiés en partance pour l’Europe, avec un retour à la realpolitik, selon le spécialiste de l’Afrique Bernard Lugan. 

Lire la suite

Nouvelles lois anti-Soros en Hongrie

Le président hongrois, Janos Ader, a signé lundi la nouvelle loi hongroise sur l’éducation supérieure. Pour qu’une université étrangère puisse avoir un campus et délivrer des diplômes en Hongrie, il faudra à partir du 1er janvier 2018 qu’elle ait aussi un campus dans son pays d’origine et qu’elle fasse l’objet d’un accord intergouvernemental. Lire la suite