Bruxelles et les migrants : Incompétence ou enfumage ?

Communiqué de presse d’Edouard Ferrand, Député français au Parlement européen

La semaine dernière, le Commissaire européen en charge des migrations avouait candidement que « trop peu de migrants sont renvoyés » dans leur pays d’origine et que « le retour vers le pays d’origine est un aspect indispensable d’une politique migratoire globale ». Il s’agissait là déjà d’un désaveu -tardif mais cinglant- pour les européistes qui essayaient de nous persuader du contraire.

Que répondront maintenant les immigrationnistes au Ministre algérien des Affaires étrangères, qui vient de dénoncer l’arrivée massive de migrants comme une « menace pour la sécurité », établissant le lien évident entre flux massifs de migrants et réseaux criminels.

En pleine contradiction, dans sa publication intitulée « Contribution des fonds structurels et d’investissement européens aux dix priorités de la Commission » la Commission annonce que des fonds destinés au développement des territoires ruraux pourront désormais « contribuer à soutenir l’intégration à long terme des migrants » en Europe.

Une fois de plus, la Commission montre, au mieux, son incompétence, au pire, sa fourberie devant la colère des peuples européens, violemment hostiles à cette politique migratoire de masse, organisée pour satisfaire les intérêts du capitalisme mondialisé. Les peuples européens réclament l’arrêt immédiat de la submersion migratoire afin de préserver l’identité, la sécurité et la solidarité nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *